Flixbus

 

 

 

Question à propos de Macron : comment cet élu des Dieux, sorti de la cuisse de Rothschild, est-il devenu le promoteur du voyage en bus ?

Et voici la réponse : " Pour la simple raison que Rothschild en rêvait."

En juillet 2015 en effet, au moment où notre jeune ministre de l’Économie faisait voter sa loi, un certain Yvan Lefranc-Morin était nommé chez Flixbus, start-up qui profita de ladite loi pour tisser sa toile dans la France entière. Une vérirable réussite pour cet heureux Yvan passé de l’enfer de Rothschild à l’éden de Flixbus, où il fut nommé directeur du développement, puis directeur général tandis que M-le-M quittait le gouvernement pour passer à l’étage supérieur. Et tout cela joliment orchestré : un gars devient ministre et dérégule, un pote à lui développe une start-up et s’empare du marché.

Rien d’illégal cependant puisque M-le-M. a changé la loi pour que l’opération se fasse hors conflits d’intérêts En finale, rien que des voyageurs heureux, des entreprises qui s’enrichissent et qui en rachètent d’autres, ça fait tourner l'oseille,  les banques sont aux anges et la boucle est bouclée.

Cependant, Emmanuel et Yvan n’auraient-ils pas bossé ensemble chez Rothschild ?

Si, et alors ? Ils ont créé de l’emploi, 1400 au bas mot, moins que les 22000 escomptés mais tout de même ! Et puis, n’est-il pas surprenant qu’une telle attention ait été portée à la libéralisation d’un secteur avoisinant le milliard d’euros, en sus on ne peut plus écologique ?

Et n’allez pas nous dire que des copains à lui ont pareillement créé Flexipharma ! Non, là, rien à voir : l’Autorité de la concurrence, le 6 octobre dernier, a autorisé la prise de contrôle exclusif du groupe de pharmacies indépendantes Lafayette par le fonds d’investissement Five Arrows Managers, filiale du groupe Rothschild.

D’après H. Casabianca

Des autocars Rothschild au service des pauvres ?

M. Macron est connu pour une loi attachée à son nom et censée résumer son positionnement et son projet politiques : un bus les symbolise. Un bus transfrontière, libéré, concurrent de la SNCF. Tout un programme, donc : la liberté de la jeunesse voyageuse et cosmopolite, et le libéralisme qui ose s'attaquer à un symbole monopolistique.

http://www.bvoltaire.fr


(Boulevard Voltaire).

.